La société Guilmin fabrique et fournit de la peinture depuis plus de 80 ans. En plus de son expertise dans le domaine, l’entreprise dispose de nombreuses cordes à son arc quand il s’agit de réduire son impact environnemental. De la fabrication de produits porteurs de l’EU Ecolabel au traitement des déchets, en passant par les livraisons, Guilmin place l’économie circulaire et les enjeux environnementaux au cœur de sa cible.  

TOIT

 

Limiter son impact sur la nature 

Guilmin souhaite prouver que fabriquer des produits dans le respect de l’environnement, c’est tout à fait possible. Son objectif : devenir une entreprise 100 % écologique ! Pour y arriver, la firme entreprend une multitude d’actions visant à réduire son empreinte environnementale. François Vermeulen, expert en recherche et développement chez Guilmin, nous explique leur vision du développement durable: « Nous réduisons notre empreinte environnementale en limitant la production de déchets, en utilisant des matières premières moins énergivores et plus locales, nous favorisons également des matières premières moins toxiques, autant pour l’environnement que pour l’être humain. » 

La société produit chaque année environ 1,5 millions de litres de peinture de manière autonome en électricité grâce à l’installation en 2021 de plus de 600 panneaux photovoltaïques. Les déchets de production et les eaux usées sont revalorisés grâce à leur station d’épuration. Guilmin participe à l’économie circulaire : depuis l’acquisition de leur propre presse, ils fournissent des ballots de papiers et de plastiques aux sociétés de recyclages qui les transforment ensuite en carton et granulés de plastiques à destination des filières de production classique.  

 

La formule EU Ecolabel  hall

Mais ce n’est pas tout ! En parallèle de ses actions, une attention particulière est accordée à la fabrication des produits, notamment via l’amélioration des formules pour diminuer leur teneur en substances nocives. Les produits Guilmin, porteurs de l’EU Ecolabel, sont plus respectueux de la santé et de l’environnement. Ils ont fait l’objet d’un travail considérable afin de limiter, voire complètement éviter, les composés organiques volatils (COV). Par ailleurs, les peintures EU Ecolabel ne contiennent pas de substances ou de mélanges toxiques : 

  • Pouvant causer le cancer, des problèmes de reproduction ou endommager le matériel génétique humain  
  • Dangereux pour l’environnement 
  • Dont l'inhalation entraîne une hypersensibilité des voies respiratoires (sensibilisants respiratoires) 
  • Dont le contact provoque une réaction allergique (sensibilisants cutanés) 

Choisir l’EU Ecolabel comporte un autre avantage pour la société Guilmin : « c’est un label reconnu par nos clients qui permet de mettre en avant nos efforts de développement pour des peintures plus durables et respectueuses de l’environnement ». Malgré une procédure qui s’est avérée plutôt fastidieuse, nous confie François, les difficultés rencontrées sur le chemin de l’obtention du label ont pu être surmontées grâce à l’aide des experts EU Ecolabel du SPF Santé publique.   

 

Et après ?  

L’objectif reste le même : poursuivre le développement de formules encore plus écologiques. Cependant, plus d’efforts seront placés sur l’utilisation de matières premières locales et toujours plus respectueuses de l’environnement - ce geste a le plus fort impact environnemental. La difficulté réside néanmoins dans le maintien de la qualité des produits, mais c’est un défi que Guilmin est prêt à relever ! 

Guilmin est l’une des plus grandes usines belges de production de peinture. Apprenez-en plus sur la société et ses produits sur https://www.guilmin.be/