Des matériaux écologiques pour des chaussures plus durables écolabellisées

Les articles chaussants représentent une industrie florissante et très diversifiée en Europe, à raison de 2,6 milliards de paires de nouvelles chaussures vendues chaque année. L’impact environnemental de cette industrie est, à son tour, très élevé, en raison de la toxicité des matériaux et substances non recyclables et utilisés au cours de la production. L’EU Ecolabel encourage les fabricants de chaussures à prendre des mesures délibérées visant à renforcer la durabilité de leurs matériaux et de leurs processus de production.

Généralement, les articles chaussants sont assemblés avec un grand nombre de matériaux différents. À titre d’exemple, une basket peut contenir jusqu’à 20 matériaux distincts (tels que le cuir, le tissu et le plastique). En conséquence, elle est difficilement recyclable et, à la place, elle est envoyée dans une décharge. Malheureusement, d’après les estimations, la décomposition complète d’une paire de chaussures standard requiert plus de 50 ans.

La mise en décharge de chaussures traditionnelles contamine souvent les sols et l’eau potable, car les substances chimiques toxiques s’infiltrent doucement dans le milieu environnant pendant la décomposition des chaussures. Les microplastiques provenant de l’abrasion des semelles de chaussure peuvent, par exemple, transiter par le traitement des eaux usées pour finir dans les rivières et les estuaires. L’assemblage complexe d’une chaussure peut aussi poser des difficultés aux consommateurs lorsqu’il s’agit d’identifier et d’éviter l’achat de certains matériaux.

L’EU Ecolabel garantit que les matériaux utilisés sont respectueux de l’environnement et que la chaussure créée a une grande longévité. Les critères de l’Eu Ecolabel pour les articles chaussants promeuvent l’utilisation de matériaux écologiques facilement recyclables, comme la fibre de coton biologique. En fait, la fibre de coton non recyclé doit être cultivée conformément aux exigences strictes édictées par la Commission européenne, le U.S. National Organic Program ou toute obligation légale équivalente fixée par des partenaires commerciaux de l’UE.

Plusieurs tests de durabilité sont également requis lorsqu’un fabricant de chaussures fait une demande d’obtention de l’EU Ecolabel. La résistance à l'abrasion et l’adhésivité des semelles extérieures font, par exemple, l’objet de tests minutieux, tout comme le niveau de stabilité de la couleur de l'intérieur de la chaussure. L’EU Ecolabel est un certificat unique et fiable grâce à sa large portée : en effet, il se penche non seulement sur la quantité de substances chimiques utilisées, mais aussi sur la durabilité et la recyclabilité des articles chaussants.

Sources: